eatvice

Lu en 7 minutes

horloge

Prendre de bonnes résolutions après les fêtes

Qu’en est-il de vos bonnes résolutions pour cette année 2021 ? Comme à chaque début d’année, nous sommes toujours rempli de motivation et déterminé à atteindre nos objectifs : arrêter de fumer, se mettre au sport, perdre du poids… Mais malheureusement, une infime minorité y arrive !  Le secret de la réussite ? On vous explique tout.

1. Eliminer les fausses croyances et accepter de changer

Si vous lisez cet article c’est que vous avez envie de prendre de bonnes résolutions. Et pour ça bravo ! 

Vous connaissez tous quelqu’un qui a déjà tenté plus d’un régime dans sa vie (et c’est peut être votre cas). Mais à chaque fois vous revenez au point de départ comme s’il était impossible de changer. Les résolutions abandonnées, les régimes yo-yo, les nouvelles habitudes alimentaires qui tombent à l’eau après 3 semaines … Saviez-vous que dès la deuxième semaine de février, 80 % des bonnes résolutions prises en début d’année n’étaient déjà plus d’actualité (Etude de U.S News).

Bien que vous souhaitez réellement perdre du poids pour de bon, vous ne savez plus qui écouter ou quel régime à la mode suivre. 

La clé de la réussite pour prendre de bonnes résolutions repose sur le fait d’éliminer les fausses croyances et les blocages par rapport à la perte de poids et à la nutrition. Avec de bonnes croyances, vous allez atteindre vos objectifs à la vitesse de la lumière mais cette fois sans les abandonner 3 semaines plus tard.

Beaucoup de personnes se contentent de suivre un régime strict sans réfléchir à l’impact que cela peut avoir sur leur santé. Ces régimes vous promettent une perte de poids alléchante en très peu de temps, mais pensez-vous réellement que ce genre de promesse farfelue soit la recette miracle ? Malheureusement, si cela était si facile et si rapide, il y a longtemps que l’on aurait trouvé la gellule miracle, la formule idéale et que l’un de ces régimes aurait pris le dessus sur les autres. Pourtant, aujourd’hui encore, ce n’est toujours pas le cas.

Les régimes ne vous apprennent pas à manger correctement. Vous ne changez pas votre hygiène de vie. Ils privent simplement votre corps pendant une courte période, ralentissent votre métabolisme et vous arrivez au fameux effet yo-yo. En abaissant drastiquement les calories, les régimes classiques mettent votre organisme au ralentit. Plus vous vous restreignez, moins vous maigrirez… L’inconvénient bonus, vous êtes fatigué et risquez de perdre en muscles.

Quand on prend un peu de poids, sauf exception médicale, c’est en général parce que nos repas sont trop caloriques et déséquilibrés par rapport à nos besoins.

Nous avons tellement de préjugés sur l’alimentation venant bien souvent de personnes qui n’y connaissent rien en matière de nutrition comme nos parents, nos amis, des pseudos coachs en nutrition, dans les médias ou encore des légendes urbaines. C’est en étant mieux informé(e) que vous ferez moins d’erreurs.

Voici les préjugés souvent rencontrés : 

  •  Je dois me priver pour perdre du poids
  • Les féculents le soir font grossir
  • Il faut éviter les fruits car ils sont remplis de sucre
  • Je ne mange presque rien et je ne perd pas…
  • Le thé et le jus de citron sont parfaits pour faire une détox

2. Arrêter de trouver des excuses

Vous vous dites peut-être que c’est trop difficile, que vous n’y arriverez pas ou encore que cela n’est pas fait pour vous ? On vous comprend. Nous savons que se lancer dans une perte de poids est une aventure trépidante remplie de tentations et de moments de doute.

Mais que préférez-vous ? Dire que vous allez y arriver, que vous en êtes capable et prendre une bonne fois pour toute de bonnes habitudes en suivant les conseils de professionnels passionnés de nutrition ou bien renoncer au bout du premier écart, dire que vous n’y pouvez rien, vous lamenter et dire que vous n’y arrivez pas ?

Le choix est vite fait. C’est d’ailleurs le choix de plus de 500 membres eatvice qui ont réussis à atteindre leur objectif.

 
A vous de jouer : 
  • Quelle est l’excuse qui vous empêche d’atteindre vos objectifs ?
  • Est ce que cette excuse est fondée, fiable ? Sur quoi se base t-elle ?
  • Par quel type de pensée plus positive pouvez-vous remplacer cette croyance limitante / excuse ?

3. Se fixer un objectif clair

La première chose à faire avant d’entreprendre une perte de poids est de se fixer un objectif clair et précis. Face à chaque difficultés que vous allez rencontrer, pensez toujours à ce qui vous motive et ne perdez jamais votre objectif de vue. C’est la seule chose qui vous sauvera des difficultés, des hésitations et des moments de doutes. Une petite voix dans votre tête vous dit « allez ça n’est pas pour une fois » ou « tu n’y arriveras pas », mais sachez que vous êtes votre seule limite ! Avec de la volonté, tout est possible, quel que soit votre âge, votre taille, votre niveau sportif, vos soucis de santé… Il est toujours possible de devenir une meilleure version de sois-même…. Tout est question d’état d’esprit.

Se fixer un objectif, c’est un peu comme utiliser un GPS. Grâce à lui vous savez ou vous allez, sans passer par 4 chemins. Vous avancez pas à pas jusqu’à votre objectif.

Focalisez-vous sur l’objectif que vous souhaitez atteindre. Par exemple : “Je souhaite perdre 12 kilos en 3 mois”. Soyez précis ! Fixez-vous un objectif mesurable et une durée. Si votre objectif vous effraye, que vous pensez que vous n’y arriverez pas, fixez-vous plusieurs petits objectifs simples à court terme comme par exemple perdre environ 3 kg par mois au lieu de perdre 36 kg par an. Ne soyez pas trop gourmand en vous fixant un objectif irréaliste pour éviter d’abandonner après quelques semaines.

Donnez-vous une échéance (1 mois, 3 mois, 6 mois, 1 an…) au bout de laquelle vous devez avoir accompli vos mini objectifs ou votre objectif final. A chaque mini objectif atteint, octroyez-vous une récompense (pas uniquement alimentaire) cela peut être une après-midi détente dans un spa, une balade dans les bois avec un ami, votre fiancé(e), une journée à la mer, une soirée en amoureux, un cinéma…

Écrivez votre objectif ! Cela peut paraitre anodin mais des études prouvent qu’écrire son objectif est bien plus puissant et vous aurez plus de chance de vous y tenir que de simplement le dire oralement. Commencez par vous fixer un objectif sur le court terme, c’est à dire sur 1 semaine voir 1 mois. Ensuite fixez-vous un objectif sur une plus longue période comme 6 mois ou 1 an ou plus selon votre but. Donnez-vous ensuite une date butoir, un délais où vous devriez avoir atteint votre objectif. 

Soyez réaliste : si vous voulez l’atteindre, vous devez être convaincu que vous pourrez y arriver et que vous ferez tout ce qui est possible. En vous fixant un objectif irréaliste ou une date butoir trop courte ou inversement trop longue, vous ne vous donnerez pas à 100% de vos capacités et lâcherez rapidement.

Téléchargez notre objectif plan gratuitement et accrochez-le où bon vous semble (près de l’armoire à chocolat par exemple). Vous avez un moment de doute ? Relisez votre plan, dites-vous que vous en êtes capable et que vous n’abandonnerez pas si facilement !

4. Passer à l’action

Commencez chaque journée en vous demandant « quelle est la chose à faire aujourd’hui pour atteindre mon objectif ? » ou « ce à quoi je dois faire attention ? » Avec un objectif clair en tête, la direction à suivre sera plus simple. En prenant l’habitude de poser cette question, vous vous donnez l’occasion de vous orienter dans la direction qui vous apportera des résultats. Si vous n’avez pas envie de prendre cette nouvelle habitude, c’est que vous n’avez pas envie d’atteindre votre objectif.

Soyez réaliste… penser pouvoir changer vos habitudes alimentaires sans commettre aucun écart pendant l’année n’est pas tenable ! Alors au lieu de supprimer les féculents de votre alimentation et de vous transformer en lapin à force manger des salades à tout va, commencez plutôt par analyser votre alimentation pour savoir ce qui peut être amélioré. 

Notez tout ce que vous mangez sur une journée classique et entourez ce que vous pensez « à améliorer ». Complétez notre journal alimentaire (PDF imprimable) pour avoir une meilleure vue d’ensemble.
Si vous ne parvenez pas à savoir ce qui cloche dans votre alimentation, nous vous invitons à commencer notre programme avec nos diététiciens.

5. Surmonter ses faiblesses

Difficile de résister au ballotin de pralines que votre collègue à apporté,  ou à dévorer le frigo après une journée stressante ou encore grignoter le soir devant la télévision pour se détendre. Exercez-vous à sortir de votre zone de confort, à vous dire « non » de temps en temps. Contrôlez la petite voix dans votre tête qui vous dit « vas-y mange ces chips, tu feras attention demain ». À chaque fois que cette petite voix tentera de vous inciter à manger ou boire quelque chose qui vous fera culpabiliser ou qui vous éloignera de votre but, pensez à votre objectif tant convoité. Montrez à votre esprit qui est le chef, vous ou la petite voix ? A chaque fois que vous penserez de cette façon, vous gagnerez en confiance et cette voix viendra de moins en moins vous taquiner à mesure qu’elle reconnaitra qu’elle a peu d’effet sur vous.

Prenez conscience des moments où cette petite voix se manifeste. Posez-vous et prenez le temps de réfléchir qu’est ce qui provoque cette pulsion ou cette envie ? Le stress, l’ennui, votre patron qui vous a donné 2 dossiers à finir la veille du nouvel an ? Dans ces moments, comment réagissez-vous ? Vous dévalisez tout ce qui se trouve dans le frigo en rentrant du travail ?

Une fois l’élément déclencheur identifié, comment pouvez-vous transformer cette réaction en quelque chose de plus positif pour vous ? Par exemple vous pouvez canaliser cette colère et cette envie de tout engloutir par une petite séance de sport qui vous fera un bien fou où encore de trouver une activité qui vous plait pour vous changer les idées. Il n’est pas facile d’aller à l’encontre de vos habitudes ou de ces pulsions, mais forcez-vous dans un premier temps. Une fois l’émotion passée, cherchez comment mieux réagir la prochaine fois.

 

A vous de jouer : 

  • Dans quelle situation mon problème se manifeste ? Quelle est la cause qui vous pousse à « craquer » ?
  • Que pourriez-vous faire pour vous améliorer ?

6. Faire le point

N’attendez pas d’avoir atteint votre objectif pour évaluer vos progrès. Essayez de faire un petit bilan de ce que vous avez accompli chaque semaine où au moins une fois par mois. 

Pesez-vous, tenez un journal alimentaire, analysez votre masse graisseuse sur la balance, prenez vos mesures à l’aide d’un mètre ruban, faites des photos de vous avant / après, demandez à votre entourage s’il observe des changements chez vous …

 

A vous de jouer : 

  • Où en êtes-vous ? Avez-vous l’impression d’avoir changé quelque chose ?
  • Que reste t-il à améliorer ?
  • Que pourriez-vous faire au cours des prochaines semaines / des prochains mois pour vous améliorer ?

Alors ? Prêt à prendre de bonnes résolutions pour cette année ? Que vous souhaitez perdre du poids ou mieux manger, nous vous recommandons de faire notre Bodycheck gratuit. Définissez vos objectifs, calculez votre IMC et recevez des conseils personnalisés de nos diététiciens nutritionnistes.